Attirée par la musique dès mon plus jeune âge, je mémorise et reproduis spontanément les mélodies qui me plaisent, sur le seul instrument qui soit à ma disposition à l'époque, un pipeau. C'est la philharmonie de Belleville sur Saône qui me met le pied à l'étrier à l'âge de 14 ans, en me prêtant la flûte traversière de son ensemble instrumental. Je prends ensuite des cours avec  la flûtiste France Verrot pendant 6 ans pour acquérir les bases de l'instrument, puis, curieuse de tous les styles musicaux et aimant par-dessus tout la musique d'ensemble, j'intègre très rapidement différents orchestres, groupes et chorales de la région lyonnaise tout en faisant des études de musicologie à l'université Lyon II. Après un passage par le folk (le Claque Galoche, Amalgam Folk) et l'accompagnement de chanteurs (dont Jean Ressicaud), je rejoins le collectif  lyonnais l'A.R.F.I. et sa Marmite Infernale, groupe de musiques improvisées, dans lequel  je joue du saxophone baryton en compagnie de Louis Sclavis, François Raulin, Jean Mereu, Jean Bolcato, Alain Gibert, etc...

En 1982, je participe à la création du spectacle Prem's deuze derche avec Steve Waring, Christian Rollet, Maurice Merle, et la danseuse japonaise Shoko Kimbara, au sein de la Compagnie La Carrerarie, une branche de l'A.R.F.I. consacrée au théâtre musical. Entre 1982 et 1985, nous sillonnons la France  et  allons  présenter le spectacle jusqu'à Venise et Vancouver.

Parallèlement, je m'initie au piano et au chant, tout en continuant à jouer de la flûte à bec et de la flûte traversière, ainsi que du saxophone dans diverses formations, de la musique classique au blues, en passant par le musette et les variétés, au gré de mes rencontres et de mes déménagements successifs. J'arrive dans la région de St Gaudens en 1994 et enseigne la flûte et le solfège au sein de l'A.D.A.C. pendant 10 ans, puis j'intègre l'atelier jazz de Salies du Salat dirigé par Laurent Rochelle.  Cette rencontre, ainsi que celle de Wilfrid Arexis un peu plus  tard,  est déterminante : je m'oriente de plus en plus vers le jazz, tout en continuant à pratiquer d'autres styles de musique. Par ailleurs, à partir de 2012, je développe le concept des lectures publiques en musique, mettant en avant les textes des  adultes étrangers qui participent à mon atelier d'écriture, ou lisant de courts romans accompagnés musicalement par l'un ou l'autre de mes amis musiciens.